02/01/2017 20:04
Les efforts d’intégration internationale auront permis à l’économie vietnamienne de consolider sa place sur la scène internationale.
>>Vinamilk pénètre le marché thaïlandais
>>Viettel a créé "un nouveau modèle de croissance" pour le Vietnam
>>Viettel au Burundi : le meilleur opérateur mondial dans les pays en développement

Dans une usine de production de lait frais de Vinamilk. 
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN

Il y a près de 20 ans, Vinamilk, la plus grande compagnie laitière du pays, s’aventurait pour la première fois à l’étranger. C’était en 1998. Sa directrice générale, Mai Kiêu Liên, s’est rendue seule en Irak, avec pour bagages, 300 tonnes de lait en poudre et 2000 tonnes de lait entier. Ce déplacement a donné le coup d’envoi d’une véritable expansion de Vinamilk, dont les produits sont désormais présents dans 43 pays et territoires.

Mai Kiêu Liên se souvient : «C’est vrai que je n’étais très confiante au début. A l’époque, personne ne croyait que le Vietnam pourrait exporter du lait en poudre, et ce d’autant plus que nous devions encore importer tout le lait dont nous avions besoin. Mais début 2007, nous avons souhaité faire savoir à l’Irak que le Vietnam produisait du lait pour enfants, et nous avons donc envoyé là-bas deux containers de lait en poudre. Le test de qualité passé, les Irakiens nous ont commandé 300 tonnes de lait à livrer à une échéance de trois mois. On a alors travaillé d’arrache-pied pour pouvoir être prêt à temps. C’est suite à cette livraison que Vinamilk a officiellement été inscrite sur la liste des compagnies susceptibles de répondre à des appels d’offre irakiens».

Non contente d’exporter ses produits, Vinamilk est encore devenue actionnaire de plusieurs compagnies internationales. La Nouvelle-Zélande a été la première escale de sa conquête du marché mondial. En 2010, Vinamilk contribuait à hauteur de 19,3% du capital de la société construisant l’usine Miraka, spécialisée dans la production de lait entier en poudre.

Trois ans plus tard, la marque Twin Cows de lait UHT Vinamilk-Nouvelle-Zélande faisait ses premiers pas sur le marché vietnamien. En 2015, la part de Vinamilk dans Miraka passait à 22,81%. Entre-temps, en 2013, elle avait fait l’acquisition de 70% des parts de Driftwood, le plus grand fournisseur de lait aux écoles du Sud de la Californie, aux États-Unis.

Son ambition allant croissante, en 2016, elle est officiellement devenue propriétaire à part entière de Driftwood, après y avoir investi 10 millions de dollars. Vinamilk détient désormais toutes les actions de cette société vieille de 90 ans. Après la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, en mai dernier, elle a inauguré son usine Angkor Milk à Phnom Penh, au Cambodge. Un autre projet est en cours en Pologne, Vinamilk matérialisant peu à peu son rêve de mondialisation.

Succès de Viettel à l'étranger

Viettel est une autre compagnie vietnamienne qui a connu une croissance exponentielle. Au bout de 10 ans d’investissement international, ce groupe de télécommunications de l’armée est désormais implanté dans neuf pays sous des labels différents : Halotel en Tanzanie, Movitel au Mozambique, Telemor au Timor-Est, Lumitel au Burundi, Bitel au Pérou, Nexttel au Cameroun, Unitel au Laos, Metfone au Cambodge et Natcom en Haïti.

Viettel fait partie des 30 groupes de télécommunication ayant la plus grande clientèle du monde. Photo : Archives/CVN

En 2016, ses chiffres d’affaires à l’étranger sont estimés à 1,4 milliard de dollars. Viettel compte aujourd’hui 100 millions de clients, dont 35 millions venus de 11 pays étrangers. Il fait partie des 30 groupes de télécommunication ayant la plus grande clientèle du monde.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc en personne est venu féliciter Viettel lors de la cérémonie marquant ses 10 ans d’investissement à l’étranger, tenue le 17 décembre dernier à Hanoï.

«Viettel est devenu un label célèbre, non seulement à cause de l’ampleur de la compagnie, mais aussi de sa réputation d’investisseur performant capable de participer à la résolution de problèmes sociaux et à la pérennisation du développement du secteur des télécommunications dans tous les pays dans lesquels il investit. Et un bon label n’appartient pas seulement à une entreprise, c’est aussi un bien national», a souligné Nguyên Xuân Phuc.

Viettel et Vinamilk sont des exemples du dynamisme et des efforts inlassables des entreprises vietnamiennes décidées à se faire une place au soleil. Ce sont aussi les deux plus grandes gagnantes du processus d’intégration économique internationale du Vietnam.  

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte du Festival du chant des amateurs du Sud

Les plages du Vietnam parmi les moins chères du monde En ce qui concerne le coût des repas, de la crème solaire... les plages du Vietnam sont parmi les moins chères du monde, selon l’indice des prix à la plage réalisé par Telegraph Travel sur 310 plages de 70 pays.