04/02/2013 17:23
Les Vietnamiens ont tendance à économiser davantage que les précédentes années compte tenu de la conjoncture économique difficile, selon la compagnie d’études de marché Taylor Nelson.

Les Vietnamiens économisent plus leurs revenus mensuels, a expliqué le directeur exécutif de Taylor Nelson, Ralf Matthaes. En effet, si en 2011 ils étaient 55% à épargner 5% chaque mois, en 2012, ce taux est passé à 10%, certains mettant même de côté jusqu’à 20%.

Les dépenses à l'éducation sont prioritaires au Vietnam.  Photo: Quy Trung/VNA/CVN


Par ailleurs, 47% des dépenses sont effectuées en matière d’éducation, qui est très importante puisque c’est elle qui aidera le pays à sortir des difficultés économiques dans l’avenir, selon l’opinion d’une majorité de la population.

Sur le plan du comportement, les Vietnamiens privilégient d’abord le prix dans leurs achats, puis leur nécessité et la commodité du lieu d’achat. Parmi les consommateurs, 52% des hommes achètent des biens de consommation luxueux, Hanoi représentant 36% de cette consommation, et Hô Chi Minh-Ville, 10%.

La plupart des consommateurs vietnamiens considèrent que les produits de luxe sont synonymes de grande qualité, ajoute Ralf Matthaes, à l’opposé de ceux des pays développés pour qui ils sont de grande originalité.

Évolution du commerce

Selon le dernier rapport de Kantar Worldpanel Vietnam, une société du groupe américain WPP, le portrait-type du consommateur vietnamien a bien changé.

Les articles de textile et de confection fabriqués au Vietnam sont de plus en plus prisés. 
Photo: Thanh Vu/VNA/CVN


Ces cinq dernières années, 40% des foyers en zone urbaine disposaient d’un revenu moyen de plus de 2 millions de dôngs (près de 100 dollars) par mois par personne. Une classe sociale riche est apparue dans les villes, adorant acheter des produits technologiques sophistiqués. Durant les dix prochaines années, les zones urbaines demeureront le lieu privilégié de la consommation, notamment de produits de luxe et de nouveaux produits de soins personnels. Et c’est dans les villes également que le commerce en ligne connaîtra un engouement de plus en plus fort.

Actuellement, les membres d’un tiers des foyers en zone rurale ont un revenu mensuel d’un million de dôngs par personne, soit le double de celui en 2008. La population de cette zone est en pleine transition vers un mode de vie moderne, a estimé David Anjoubault, directeur général de Kantar Worldpanel Vietnam. Ainsi, en 2020, des produits comme les automobiles, les réfrigérateurs ou les téléphones portables... y seront omniprésents.

Le commerce au Vietnam est aussi en pleine phase de diversification avec l’apparition de nouveaux modèles, à commencer par celui de la grande distribution. En 2012, le pays comptait plus de 600 supermarchés et hypermarchés, une centaine de complexes commerciaux et de loisirs, et près de 1.000 supérettes et self-services.

Hai Hà-Kotobuki, une marque de prestige sur le marché domestique des friandises. 
Photo: Trân Viêt/VNA/CVN


Selon Kantar, dans la période 2014-2023, le marché vietnamien accueillera plusieurs géants mondiaux de la grande distribution. Les supermarchés et les hypermarchés conserveront un rôle prépondérant sur le marché, et les supérettes et self-services remplaceront les marchés traditionnels.

Malgré les difficultés économiques, la croissance des biens de grande consommation (fast-moving consumer good, FMCG) est toujours très forte au Vietnam, de l’ordre de 12% par an avec, en 2011, un montant de 8 milliards de dollars. Ce segment pourrait dégager un chiffre d’affaires de 20 milliards de dollars dans les dix années à venir.


Trois tendances de la consommation durant le Têt 2013


Selon les enquêtes de la compagnie Dinh Huong, trois tendances sont observées à l’occasion de ce Têt lunaire 2013.

En premier lieu, le consommateur vietnamien conserve l’habitude d’acheter des articles pour les offrir à ses proches.

Deuxièmement, il étudie les informations et consulte ses amis avant de se décider.

Enfin, les produits vietnamiens de haute qualité sont de plus en plus plébiscités grâce à leur prix raisonnable et à un changement positif de leur qualité comme de leur design.


Thuy Tiên/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Cao Son, «Sa Pa de Thanh Hoa» Excursions dans la nature, immersion dans la culture locale, paysages à couper le souffle... À Cao Son, au cœur de la Réserve naturelle de Pù Luông, on ne s’ennuie jamais !