14/11/2016 11:29
Des combats ont éclaté dimanche 13 novembre à la périphérie orientale de la ville d'Alep, où plusieurs quartiers ont par ailleurs été bombardés, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), après des appels de l'armée donnant aux insurgés 24 heures pour partir.
>>Syrie : l'offensive opposante à Alep reprend à la veille d'une trêve russe
>>Syrie: pause humanitaire de dix heures vendredi 4 novembre à Alep

Des soldats dans le village de Minyan, à l'ouest d'Alep, le 12 novembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Des combats ont eu lieu dans la journée dans le secteur de Karam al-Tourab et le village d'Al-Aziza, ont indiqué la même source et le correspondant dans les quartiers est d'Alep que contrôlent les séparatistes.

Le secteur Est de la ville septentrionale d'Alep est assiégé et a été plusieurs fois la cible de bombardements par les forces gouvernementales qui tentent de prendre le contrôle total de la deuxième ville du pays divisée en secteurs rebelles (à l'Est) et secteurs sous contrôle du régime (à l'Ouest).

Dimanche 13 novembre encore, sept personnes ont été tuées par des tirs de roquettes des forces gouvernementales ayant notamment touché un minibus dans le quartier de Salhine, selon l'OSDH, qui fait également état de blessés graves. Une autre personne a été tuée par des tirs d'artillerie à Soukkari, un autre quartier de l'est d'Alep, ajoute l'Observatoire.

Les habitants d'Alep-Est avaient auparavant reçu des textos prévenant que les séparatistes avaient 24h pour quitter la ville. "Aux hommes armés dans l'Est d'Alep, vous avez seulement 24h pour prendre la décision de partir", affirmait le message de l'armée. "Ceux qui veulent sauver leur vie doivent déposer les armes, leur sécurité sera garantie. Après la fin de cette période commencera l'offensive stratégique prévue".
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un marché originale à l'hôtel Sofitel Métropole Hanoi

À la découverte de la plus ancienne usine de production de thé à Lâm Dông Créée en 1927 à l’époque coloniale, la Société du thé de Câu Dât est la plus ancienne productrice de thé de la région. Et elle est toujours en activité. Visite guidée.