22/11/2016 16:41
Sur invitation du Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, à la tête d’une délégation de haut rang, participera au 9e Sommet du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam (CLV).
La 3e réunion des commissions des Assemblées nationales cambodgienne, lao et vietnamienne, le 21 septembre à Nha Trang (Centre).
Photo : Tiên Minh/VNA/CVN

Cette participation à ce sommet qui aura lieu les 23 et 24 novembre à Siem Reap (Cambodge) témoigne de l’engagement, du rôle et des contributions actives du Vietnam à la coopération entre les pays Cambodge-Laos-Vietnam (CLV), ainsi que la mise en œuvre des programmes de coopération trilatérale, en particulier l'Aménagement global de développement socioéconomique du Triangle de développement pour la période 2010-2020.

Le Triangle de développement CLV comprend 13 provinces frontalières des trois pays que sont Mondolkiri, Ratanakiri, Stung Treng et Kratie (Cambodge) ; Attopeu, Saravan, Sékong et Champassak (Laos) ; et Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nong et Binh Phuoc (Vietnam).

La création de ce triangle a pour objectif de renforcer la solidarité et la coopération trilatérale pour la sécurité, la stabilité politique, la réduction de la pauvreté, ainsi que le développement socioéconomique de la région.

Concernant le mécanisme de travail, outre les sommets, ces trois pays sont convenus de créer un comité de coordination commun qui comprendra quatre sous-commissions chargées de l’économie ; de la société et de l’environnement; des localités ; et de la sécurité et des relations extérieures.

Depuis le 8e Sommet CLV en novembre 2014, la coopération entre ses membres a abouti à des résultats encourageants en termes de construction d’infrastructures, de développement économique des zones limitrophes, de formation de personnel, et de renforcement des échanges entre populations des localités de ces trois pays. Cette coopération continue de consolider la solidarité et la coopération trilatérale en vue d'assurer la sécurité et la stabilité politique, la réduction de la pauvreté et le développement socioéconomique de la région.

En huit éditions, le Sommet du CLV a identifié les secteurs prioritaires de la coopération trilatérale, les mécanismes, les politiques et les mesures de promotion de la coopération dans le but d’édifier un triangle de développement stable et durable.

Lors du 2e Sommet, organisé en 2002 à Hô Chi Minh-Ville (Vietnam), les trois pays ont décidé de privilégier de leur coopération dans le transport et les communications, le commerce, l’électricité, le tourisme, la formation de personnel et la santé.

La dernière réunion des hauts officiels du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam à Dak Nông (hauts plateaux du Centre) le 1er novembre.
Photo : Ngoc Minh/VNA/CVN

Lors du 3e Sommet du CLV de 2004 à Siem Reap (Cambodge), les trois pays ont convenu de se coordonner dans le développement des infrastructures de transport et la mise en œuvre de nombreux projets. Toujours en 2004, dans le cadre du 10e Sommet de l’ASEAN, le Premier ministre de trois pays ont signé la Déclaration de Vientiane sur l’édification du Triangle de développement et adopté l’Aménagement global de développement de ce triangle. Ils se sont ensuite accordés, lors du 4e Sommet de 2006 à Dà Lat (Vietnam), pour créer un environnement des affaires favorable aux investisseurs, et à coopérer dans la mobilisation de ressources à l’étranger.

En 2008, lors du 5e Sommet de Vientiane (Laos), les trois pays ont signé un protocole d'accord sur l’élaboration de politiques privilégiées spécifiques au Triangle CLV afin d’intensifier la coopération au développement dans la région et l’attrait de l'investissement étranger. En 2010, lors du 6e Sommet de Phnom Penh (Cambodge), les dirigeants ont examiné l’approbation du nouveau plan d’aménagement de la région pour 2020.

Le 7e Sommet organisé en 2013 à Vientiane a affirmé l’engagement de faire du Triangle de développement un modèle typique de coopération trilatérale, et convenu d’accélérer la mobilisation des ressources nécessaires pour le développement des infrastructures et de l’énergie.

Lors du 8e Sommet en 2014 à Vientiane, les pays ont approuvé unanimement la proposition du Vietnam d’élargir le cadre de la coopération du Triangle de développement CLV par la connexion des trois économies dans les secteurs du transport, des télécommunications, de l’électricité, du tourisme, de la banque... Ils ont confié au Comité de coordination commun d’élaborer le projet de connexion des trois économies qui sera présenté lors du 9e Sommet du Triangle de développement CLV. Ils ont soutenu la proposition du Vietnam sur l'élaboration d'un aménagement du développement du secteur du tourisme de ce triangle afin de donner un nouvel essor à ce dernier, l'accélération de l’élaboration d'un accord sur des politiques privilégiées spécifiques au Triangle CLV sur la base des accords bilatéraux et multilatéraux existants.

Le 9e Sommet du CLV de Siem Reap sera consacré à la mise en œuvre de l'Aménagement global de développement socioéconomique du Triangle de développement pour la période 2010-2020, à la concrétisation des décisions du 8e Sommet, ainsi que les orientations de développement du triangle.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.