27/11/2016 23:25
Après deux jours d’intenses travaux, le rideau est tombé sur le XVIe Sommet de la Francophonie, tenu les 26 et 27 novembre à Antananarivo, la capitale malgache. L’édition 2018 sera organisée en Arménie.
>>Le président Trân Dai Quang rencontre des dirigeants étrangers à Madagascar
>>Le Vietnam salue les contributions actives de la Francophonie
>>Madagascar : ouverture du 16e Sommet de la Francophonie à Antananarivo

Le 16e Sommet de la Francophonie a eu lieu les 26 et 27 novembre à Madagascar.
Photo : Nhan Sáng/VNA/CVN

Ayant pour thème «Croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone», le XVIe Sommet de la Francophonie s’est clôturé dimanche 27 novembre à Antananarivo (Madagascar), avec l’adoption de la Déclaration d’Antananarivo et de 13 résolutions importantes, orientant les activités prochaines de la communauté francophone.

L’événement a réuni une vingtaine de dirigeants de pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dont le président vietnamien Trân Dai Quang. Dans l’après-midi du même jour (heure locale), le président Trân Dai Quang, son épouse et la délégation de haut rang du Vietnam ont quitté la capitale Antananarivo.

Déclaration d’Antananarivo

En installant le concept de «croissance partagée», la Déclaration d’Antananarivo promeut un nouveau mode de développement et un nouvel équilibre des relations économiques internationales. En s’appropriant les pratiques d’un «développement responsable», elle soumet une nouvelle donne pour les coopérations Nord-Sud, Sud-Sud et tripartie Sud-Nord-Sud. Elle propose la création d’outils pour un développement durable et équitable : concilier équité sociale et rentabilité économique, préservation de l’environnement et création de richesses, choix et financement des nouvelles technologies et pérennité de l’action.

Durant deux journées de travail, les dirigeants de la communauté francophone ont discuté des mesures pour promouvoir la croissance partagée et le développement responsable pour contribuer à garantir la paix, la stabilité au sein de l’espace francophone et dans le monde suivant l’esprit mentionné dans le thème du XVIe Sommet de la Francophonie.

Ils ont également discuté de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable et des engagements suivant l’Accord de Paris sur le changement climatique, proposé des mesures concrètes pour accélérer la réalisation du Cadre stratégique de la Francophonie 2015-2022, de la Stratégie jeunesse de la Francophonie et de la Stratégie économique pour la Francophonie.

La capitale malgache Antananarivo, qui a accueilli le 16e Sommet de la Francophonie.
Photo : Thanh Nga/CVN

Les dirigeants se sont engagés à intensifier la coopération et la solidarité au sein de la Francophonie, mais aussi avec les autres pays pour répondre aux défis de demain, notamment les changements climatiques et le terrorisme, qui provoquent de nombreuses pertes et menacent la stabilité dans certains pays.

Bienvenue aux quatre nouveaux membres

Le Sommet a admis quatre nouveaux membres à  l’OIF : la Nouvelle-Calédonie (collectivité d’Outre-mer française) en tant que membre associé ; l’Argentine, la République de Corée et la province canadienne de l’Ontario en tant qu’observateurs. L’OIF compte désormais 84 États et gouvernements, dont 58 membres associés et 26 observateurs.

Au terme des assises ayant duré deux jours et marqué d’importantes résolutions, l’Arménie et la Tunisie ont été choisies pour abriter successivement des Sommets de 2018 et 2020 de la Francophonie.

Organisé tous les deux ans, le Sommet de la Francophonie est l’instance suprême de l’OIF, qui fixe les orientations de son action et donne la possibilité aux dirigeants des pays ayant le français en partage de se concerter sur les grandes questions d’actualité. Ce rendez-vous international est également un lieu de rassemblement pour tous les opérateurs et les membres des réseaux associatifs et professionnels de la Francophonie.

Un grand nombre d’activités parallèles ont accompagné la dimension officielle de ce XVIe Sommet : activités artistiques autour de la langue française ainsi qu’actions de sensibilisation à la Francophonie et à la diversité culturelle par l’association «La Caravane des Dix Mots», Journée dédiée à la jeunesse sous le haut patronage de la secrétaire générale de la Francophonie sur le thème «Libres ensemble : la jeunesse célèbre la Francophonie», soirée de remise des prix des concours organisés tout au long de l’année du Sommet, liste non exhaustive.

Thanh Nga/CVN
D’Antananarivo
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.