27/10/2016 20:05
Le Ghana, l'Angola et l'Indonésie sont des marchés où les importations de riz vietnamien ont connu une forte croissance tant en volume qu’en valeur lors de ces neuf premiers mois de l'année.
>>Développer de nouveaux débouchés pour le riz vietnamien
>>Les Philippines importeront plus de 293.000 tonnes de riz vietnamien
>>Un label pour le riz vietnamien est vital

Sacs de riz à exporter de la Compagnie générale des vivres du Sud au port de Saigon (Hô Chi Minh-Ville).
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le pays a exporté en octobre, 368.000 tonnes pour 164 millions de dollars, et depuis janvier, 4,2 millions de tonnes pour 1,9 milliard de dollars, soit un recul respectif de 21,2% et 16,9% sur un an. Cependant, certains marchés ont connu une bonne croissance.

Ainsi le Ghana, 2e débouché à l’export du riz vietnamien (11% des exportations), a importé 387.000 tonnes de riz pour 189,6 millions de dollars entre janvier et septembre, en hausse de 41,8% en volume et de 36,2% en montant.

Le marché indonésien, 4e débouché (8,2% des exportations nationales), a importé 359.4000 tonnes pour 142,5 millions de dollars depuis janvier, en progression de 21,5 fois en volume et de 22,5 fois en montant. Et en Angola, la hausse a été de 4,4 fois en volume et de 3,5 fois en montant.

Cependant, certains marchés d’importation ont enregistré une forte baisse, notamment la Chine, premier débouché du riz vietnamien (35,4%). Au cours des 9 premiers mois de l’année, les exportations de riz vers ce marché ont atteint 1,35 million de tonnes pour 613,8 millions, en baisse de 23% en volume et de 13,9% en montant.

Selon l'Association des vivres du Vietnam (VFA), les entreprises philippines ont été autorisées à importer 293.100 tonnes de riz vietnamien pour assurer les besoins avant la récolte de 2017.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.