06/01/2017 13:05
Il était donné favori : l'Algérien Riyad Mahrez a été élu joueur africain de l'année 2016, le 5 janvier à Abuja au Nigeria, récompensé pour sa brillante saison 2015/2016 avec Leicester, sacré champion d'Angleterre à la surprise générale.
>>Ballon d'Or : plutôt Cristiano ou Ronaldo ?
>>Ballon d’Or : les 30 nommés connus lundi 24 octobre

L'Algérien Riyad Mahrez a été élu joueur africain de l'année 2016.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le milieu offensif de 25 ans a devancé le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, l'incontournable buteur du Borussia Dortmund qui avait remporté le trophée l'année dernière.

Près de trente ans que l'Algérie attendait ça... Mahrez apporte un 3e Ballon d'Or africain aux Fennecs après Lakhdar Belloumi (1981) et Rabah Madjer (1987), l'auteur d'une talonnade célèbre qui avait offert à Porto la Ligue des champions 87.

Avec 17 buts en championnat, Mahrez a été l'une des pièces maîtresses de Leicester, champion d'Angleterre au nez et à la barbe des grosses écuries la saison passée. Ses pairs de Premier League ne s'y sont d'ailleurs pas trompés. Ils l'ont élu meilleur joueur du championnat anglais, l'un des plus relevés d'Europe.

Des performances qui lui ont permis de devenir en décembre le premier Algérien à se glisser dans le Top 10 du Ballon d'or (7e), devant Aubameyang, 11e. Et de remporter ce trophée de joueur africain de l'année après le vote des sélectionneurs ou directeurs techniques des associations affiliées à la Confédération africaine de football (CAF) et des groupes d'experts du football et des médias.

La belle histoire se poursuit donc pour Mahrez, ex-milieu offensif fluet de Sarcelles, en région parisienne, qui a découvert le professionnalisme sur le tard en rejoignant Le Havre en Ligue 2, en 2010, avant un transfert vers l'Angleterre en 2014.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.