11/10/2016 21:32
Placée sous le thème «Le Vietnam : favoriser une croissance plus inclusive et respectueuse de l'environnement», la Stratégie de partenariat-pays du Vietnam 2016-2020 a été rendue publique par la Banque asiatique de développement (BAD) lors d’un point presse tenu le 11 octobre à Hanoï.
>>Objectif : croissance économique de 6,3-6,5% en 2016
>>L'économie vietnamienne toujours en bonne santé, selon la BAD
>>Stratégie de partenariat entre la BAD et le Vietnam

Conférence de presse donnée le 11 octobre à Hanoï pour présenter la Stratégie de partenariat-pays du Vietnam 2016-2020.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

La Stratégie de partenariat-pays (Country partnership strategy - CPS) 2016-2020 a été élaborée dans le contexte où le Vietnam a obtenu des résultats encourageants, surtout dans la lutte contre la pauvreté et l’amélioration de la qualité de ses systèmes de santé et d’éducation.

De 2016 à 2019, la BAD s’engage sur un crédit d’un milliard de dollars par an pour le gouvernement vietnamien ainsi que des assistances techniques et des aides non remboursables de 5 à 7 millions de dollars par an. De plus, cette banque va mobiliser environ 1,4 milliard de dollars auprès de ses partenaires et des caisses environnementales globales.

Le Vietnam est devenu un pays à revenu intermédiaire. C’est pourquoi, à partir du 1er janvier 2019, il ne bénéficiera plus d’emprunts à taux d’intérêt préférentiel.

Nouveaux défis

D’ici à 2020, le Vietnam devra faire face à de nouveaux défis, plus compliqués, comprenant réchauffement climatique, vieillissement de la population et taux élevé de pauvreté dans ses régions rurales et reculées.

Le projet de construction du pont de Cao Lanh, dans la province de Dông Thap (delta du Mékong), bénéficie des crédits de la BAD.
Photo : Manh Linh/VNA/CVN

«Afin de faire face à ces questions, la BAD accordera des crédits permettant d’atteindre trois objectifs : créer des emplois et accroître la compétitivité nationale, développer les infrastructures, améliorer la durabilité de l’environnement et s’adapter au changement climatique», a affirmé Eric Sidgwick, directeur national de la BAD au Vietnam, lors d’une conférence de presse donnée le 11 octobre à Hanoï.

La stratégie nationale de cette institution financière multilatérale pour le développement a souligné que le passage du Vietnam du statut de pays à revenu moyen inférieur à celui de pays à revenu intermédiaire nécessitait des améliorations en matière d’efficacité des dépenses publiques et des investissements dans le secteur privé.

D'après le directeur national de la BAD, sa banque agira sur ces deux questions et augmentera les investissements pour le secteur privé via le partenariat public-privé. La BAD va aussi soutenir les programmes d’exploitation durable des ressources naturelles ainsi que d’adaptation au changement climatique.

Les assistances de la BAD permettent d’améliorer la compétitivité du Vietnam.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Il a précisé qu’outre les assistances financières, les projets de partage intellectuel contribueraient aussi au développement socio-économique du Vietnam. «Le partage intellectuel joue un rôle important dans notre stratégie, en vue de la création d’un environnement d’investissement favorable, d’une transparence financière et d’un développement de l’urbanisation verte», a-t-il précisé.

Les secteurs bénéficiaires

L’économiste de la BAD au Vietnam, Aaron Batten, a informé que de 2011 à 2015, cette institution financière a accordé au Vietnam 5,3 milliards de dollars de crédits et 240 millions d’aides non remboursables et d’assistances techniques. Principaux secteurs concernés : transports, eau, urbanisme, énergie et gestion du secteur public. Rien qu’en 2015, 1,03 milliard de dollars ont été approuvés.

En outre, 3,5 milliards de dollars d’emprunts et 171 millions d’aides non remboursables ont été mobilisés auprès des partenaires de la BAD.

En décembre prochain, la BAD célébrera son 50e anniversaire ainsi que les 20 ans de son partenariat avec le Vietnam.

Banque asiatique de développement

La BAD, dont le siège principal est à Manille, aux Philippines, a pour objet général de réduire la pauvreté dans la région Asie-Pacifique en soutenant par ses actions croissance économique et développement durable.

Fondée en 1966, cette institution financière comprend 67 organisations membres, dont 48 en Asie-Pacifique.

L’année dernière, le total des assistances de cette banque s'est élevé à 27,2 milliards de dollars, dont 10,7 milliards de co-bailleur de fonds.

       Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

L'InterContinental Danang reconnu L'InterContinental Danang Sun Peninsula Resort a dépassé de grands noms du secteur pour gagner le prix prestigieux de "Meilleur resort de luxe du monde" (World's Leading Luxury Resort 2016), lors de la cérémonie de remise des "World Travel Awards - WTA" organisée le 2 décembre aux Maldives.