02/11/2016 22:05
La ​2e session de la XIVe législature de l'Assemblée nationale a discuté de nombreuses questions sur le développement socio-économique et la restructuration de certains secteurs. Des points qui intéressent les électeurs.
>>Les députés débattent de questions économiques importantes

Selon Vu Thanh Tu Anh, directeur d'étude du marché, des politiques publiques et de la gestion de l'Université de Fullbright Vietnam, l'att​rait des ressources n'est pas un problème pour le Vietnam. En revanche, leur distribution et leur utilisation en est un, et pose un grand défi pour la restructuration économique nationale.

Certains électeurs ont ​fait part de leur opinion sur la vie des habitants des régions rurales et reculées. Photo : Manh Linh/VNA/CVN

Le gouvernement doit prendre des mesures ​fermes pour réformer l'appareil de l’État et les formalités administratives et les politiques, ce afin de réduire les dépenses publiques et de les injecter dans l'investissement. Il faut aussi accélérer les réformes sur les plans foncier, monétaire, technologique, scientifique et de l'emploi.

Pham Hông Hai, directeur général de la Banque HSBC, estime que les PME - notamment celles opérant dans l'agriculture - ne profitent pas des intérêts qu'apportent les accords de libre-échange. Résultat : elles ne se préoccupent que de leur développement ​au jour le jour, et non de l'élaboration de plans de développement pour le long terme. "De ce constat, l’État vietnamien devrait élaborer des stratégies pour tirer au maximum profits des intérêts des accords de libre-échanges dont le Vietnam est signataire, dans le but de promouvoir la production nationale et de développer les métiers et les secteurs phares", a-t-il ajouté.

Rendre transparents les investissements publics

Pour sa part, le directeur de l'Université de l’économie et du droit de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Tiên Dung, a souligné le développement ​du personnel de haute qualité au service de la restructuration de l'économie nationale. Il a proposé d'élargir la coopération internationale, de renforcer les programmes de connexion, mais aussi de "socialiser" l'éducation et la formation.

​Lê Van Hoa, membre de la Commission de propagande et d'éducation du Comité du Parti de la province de Lâm Dông, a abordé la question de​ la dette publique, en proposant de rendre publique la liste des entreprises d’État déficitaires, de bien contrôler la corruption et le gaspillage, mais aussi de rendre transparents les investissements publics.

Vu Van Nhi, électeur de la ville de Tuyên Quang, a ​fait part de s​on opinion sur la vie des habitants des régions rurales et reculées. Il a souhaité ​que soient promulguées davantage les politiques de développement de l'économie familiale, d'assistance aux locaux en termes d'accès aux crédits dans leur production, d'accélération des liens entre l’État, les entrepreneurs, les scientifiques et les agriculteurs pour sortir des produits agricoles ​​de valeur.

Un autre électeur, Bùi Duc Vinh, de la même ville, a salué la détermination du gouvernement dans le règlement des créances douteuses, l'un des grands contenus du Plan de restructuration de l'économie nationale pour la période 2016-2019.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.