20/03/2017 15:04

>>Un homme abattu après avoir attaqué des militaires à l'aéroport d'Orly-Sud

 


Le frère et le cousin du Français qui a agressé samedi 18 mars à l'aéroport d'Orly près de Paris une militaire en patrouille avant d'être abattu ont été relâchés dimanche soir 19 mars par la police, tout comme son père la veille, a-t-on appris de source judiciaire. "Il n'y a plus aucune garde à vue en cours dans ce dossier à ce stade de l'enquête", a-t-on précisé de même source. Le père et le frère de Ziyed Ben Belgacem, un homme de 39 ans déjà condamné pour plusieurs vols avec violence et trafic de stupéfiants, s'étaient présentés d'eux-mêmes au commissariat de police samedi en fin de matinée. D'après leurs déclarations, l'agresseur, après avoir tiré sur des policiers au cours d'un contrôle routier au nord de Paris une heure et demie avant l'attaque d'Orly, les avait contactés, leur confiant avoir "fait une bêtise". Le cousin de Ziyed Ben Belgacem s'était, quelques heures plus tard, également présenté spontanément à la police. Il avait rencontré l'assaillant la nuit ayant précédé les faits dans un bar de la banlieue parisienne. Les enquêteurs tentent de faire la lumière sur le parcours et le profil psychologique de Ziyed Ben Belgacem, un braqueur multirécidiviste qui avait présenté des signes de radicalisation.
 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.