17/11/2016 17:06
Un colloque intitulé «Promouvoir les investissements dans l’industrie agroalimentaire» a été organisé le 16 novembre par le ministère de l’Industrie et du Commerce, dans le cadre de la foire-exposition FoodExpo 2016 à Hô Chi Minh-Ville. Malgré son abondance en matières premières, un marché dynamique en pleine expansion, l’industrie agro-alimentaire du Vietnam affiche de nombreuses limites.

>>Ouverture de la Foodexpo 2016 à Hô Chi Minh-Ville
 

Un des stands à la FoodExpo 2016.


Les spécialistes présents à ce colloque ont donné quelques chiffres clés concernant l’agroalimentaire au Vietnam. À ce jour, seuls 7,6 milliards de dollars ont été investis dans cette industrie par les entreprises étrangères, répartis dans 521 projets. Singapour reste en tête avec un capital d’investissement de 1,8 milliard de dollars, suivi des Pays-Bas (1,2 milliard de dollars) et du Japon (0,58 milliard).

Des politiques promotionnelles

Selon Lê Van Banh, directeur du Département de transformation des produits sylvicoles, agricoles et aquacoles et de la saliculture, relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural : «Le secteur agricole vietnamien a enregistré récemment une forte croissance. La valeur des exportations annuelles en la matière s’est élevée à plus de 30 milliards de dollars chaque année. De plus, avec une population de plus de 92 millions d’habitants et 50 pays ayant signé des accords commerciaux dans l’import-export, le Vietnam procure de plus en plus d’avantages commerciaux aux investisseurs domestiques comme étrangers».

Par ailleurs, le Vietnam possède d’importantes ressources concernant les matières premières. Et plusieurs politiques ont été adoptées en faveur des entreprises spécialisées, notamment pour l’acquisition des machines-outils, les technologies de transformation, de stockage, etc.

Selon lui, il va de soi que le secteur agricole se développe de manière relativement parfaite pour presque toute la chaîne, allant de la fourniture des matières premières à la distribution, en passant par la production, ce grâce à son marché de consommation important et au pouvoir d’achat en hausse de ses habitants. En effet, la consommation de denrées alimentaires par habitant a augmenté de 17% en 2015 par rapport à 2014, et ne devrait cesser de progresser dans les années qui suivent.

Des possibilités énormes en termes d’investissement

Selon Bùi Huy Son, directeur du Département de promotion du commerce du ministère de l’Industrie et du Commerce : «Le PIB du Vietnam a augmenté en moyenne de 6% par an pour la période 2010-2015. De plus, fort d’un environnement de l’investissement avantageux, le Vietnam est devenu une destination attrayante pour nombre d’investisseurs dans le secteur agroalimentaire. Et l’investissement dans l’industrie annexe et la logistique affiche d’énormes potentialités». Selon les prévisions dudit département, d’ici 2020, le Vietnam ne comptera que 1.000 entreprises impliquées dans ce secteur, ne répondant qu’à 45% des besoins du pays.

En outre, l’industrie agroalimentaire sera beaucoup plus développée du fait que les marchés importants comme l’Europe, la République de Corée, le Japon et la Russie se sont engagés à réduire et lever les barrières tarifaires suite aux accords de libre-échange signés avec le Vietnam.

D’après Lê Van Banh, directeur du Département de transformation des produits sylvicoles, agricoles et aquacoles et de la saliculture, les matières premières utilisées dans l’agroalimentaire sont disponibles et variées. Problème, les investisseurs étrangers ne représentent que 1% des capitaux injectés dans ce secteur au Vietnam. Pourtant, le secteur agroalimentaire vietnamien a besoin de ces investisseurs dans la transformation raffinée pour une valeur ajoutée plus élevée, ce qui aura pour effet d’améliorer la compétitivité et la qualité des produits destinés à l’exportation.

 

Texte et photo : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.