15/11/2016 18:08
La conférence sur le développement du marché scientifique et technologique a été organisée lundi 14 novembre à Hô Chi Minh-Ville par le ministère des Sciences et Technologies (MST) qui s'intéresse au développement des organisations intermédiaires.
Un produit à exposer à la conférence.

À la conférence, la question de coeur est de continuer de mettre en œuvre des mesures efficaces pour développer les organisations intermédiaires disponibles, ainsi que créer de nouvelles organisations intermédiaires pour promouvoir le transfert des technologies et développer le marché scientifique et technologique.

Selon le Département de développement du marché et des entreprises dans les sciences et technologies (DDMEST) (ministère des Sciences et Technologies), le pays recense actuellement 8 centres d’affaires de technologies, 63 centres d’application et de développement des sciences et technologies et 43 pépinières de technologies. L’organisation des événements tels que  salons des technologies – équipements,   conférences de promotion, festival des «start-up»... a eu des effets positifs. Le chiffre d’affaires tiré des transactions de technologies pour la période 2011-2015 a atteint plus de 13.700 milliards de dongs, soit le triple de la période 2006-2010. Au niveau local, certains centres d’affaires de technologies  s’avèrent très efficaces à Hô Chi Minh-Ville, Hai Phong, Bac Giang...
 
Les entrepreneurs ont besoin d'aide chez les organisations intermédiaires dans le transfert des technologies.

Cependant, Pham Duc Nghiêm, directeur adjoint du DDMEST, a indiqué que le lien entre recherche, scientifiques, entreprises et marché demeure faible. Le rôle des organisations intermédiaires (en termes de courtage, de conseil, d’expertise,  d’évaluation,…) n’est pas encore suffisamment valorisé. Les activités de «start-up» et de soutien aux entrepreneurs ne sont pas encore assez performantes pour soutenir efficacement les jeunes entreprises.

À côté des organisations intermédiaires traditionnelles, de nouveaux  modèles  (connexions entre entreprises et innovateurs, entreprise «start-up d’innovation»...) ont également contribué à ouvrir de nouvelles perspectives au secteur national des technologies. Ils se concentrent principalement dans les grandes villes comme Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Dà Nang, Cân Tho.

Pour valoriser et exploiter les potentiels des organisations intermédiaires traditionnelles et prématurées (OITP), les localités ont proposé  des solutions au MST : soutenir les localités dans l'évaluation du développement du marché des sciences et   technologies, élaborer des règles relatives à la protection de la propriété intellectuelle pour les ouvrages scientifiques, élaborer des mécanismes pour faciliter la connexion entre marchés scientifiques et technologiques nationaux et  étrangers.

Texte et photos : Quang Châu/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.