15/06/2017 21:43
Le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a répondu les 14 et 15 juin aux interpellations des députés sur les solutions en vue de mobiliser les ressources de la société au service du développement économique, la répartition du budget, la gestion de l’investissement public.
>>Efforts pour le développement du secteur ferroviaire
>>Investissement japonais dans les infrastructures sous forme de BOT

La séance de travail de l'Assemblée nationale, le 15 juin.
Photo : Phuong Hoa/VNA/CVN

Le ministre Nguyên Chi Dung a déclaré que «cette séance d’interpellation est une bonne occasion pour que je puisse présenter les réalisations du ministère et écouter les avis des députés et des électeurs du pays».

«Les ressources de la société au service du développement national sont grandes mais nous n’en profitons pas bien. Pour gagner la confiance des habitants, des entreprises et les encourager à investir dans des projets d’infrastructures,  il faut assurer la stabilité macroéconomique et un bon environnement de commerce», a partagé M. Chi Dung en répondant aux questions des députés.

Les textes juridiques tels que la directive 1792/CT-TTg du gouvernement en 2011 et la Loi d’investissement public en 2015 permettent de renforcer la gestion des investissements financés par le  budget de l’État et des obligations gouvernementales.

Cependant, la répartition et l’utilisation de ces ressources financières ne sont pas satisfaisantes. Les besoins d’investissement des branches et des localités sont toujours plus grands que les capacités financières du gouvernement.  Pour y remédier, le ministère a proposé d’appliquer au mieux les politiques et les orientations sur la restructuration de l’investissement.

«Il faut bien respecter les règlements juridiques sur l’investissement public dans la sélection, l’examen et l’approbation des projets», a-t-il dit. Le ministre a proposé aux localités, ministères et branches concernés d’avancer des mesures pour raccourcir le processus de décaissement des projets. 

La répartition du budget devrait s’effectuer par ordre de priorité. Les investissements se dirigeront tout d’abord vers les projets prioritaires fixés par le plan quinquennal de développement socio-économique du pays.

Encourager l’investissement direct étranger

En outre, «il est important de créer de bons plans de développement socio-économique pour chaque localité. C’est une base essentielle pour établir  les projets d’investissement». 

Le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, lors d'une séance d'interpellations de l'Assemblée nationale, le 15 juin.
Photo : Hai Vu/CVN

Répondant aux questions de Trân Hoàng Ngân, député de Hô Chi Minh-Ville, sur les projets d’investissement direct étranger (IDE), M. Chi Dung a souligné : «Bien que quelques projets ne répondent pas aux demandes et critères en termes de technologies, d’environnement, de paiement de l’impôt, nous devons encourager l’investissement direct étranger pour pallier aux manques dans le budget de l’État. Il faut continuer d’élaborer des politiques attrayantes pour les investisseurs étrangers mais accorder la priorité aux projets dans les hautes technologies, respectueux de l’environnement…».   

«Connaissant bien les inquiétudes des députés, le ministère continuera à prendre des mesures pour résoudre les difficultés des localités en matière d’investissement, de donner les conseils au gouvernement en vue d’élaborer des politiques plus efficaces au service du développement socioéconomique», a conclu M. Chi Dung.

Retards dans le décaissement des fonds

En suite des réponses du ministre Nguyên Chi Dung, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a donné des explications supplémentaires aux députés sur différents problèmes. Il a admis que le décaissement de l'investissement public était encore lent, bien que le rythme en 2016 et lors de ces cinq premiers mois se soit élevé. «Que la raison en soit objective ou subjective, où que ce phénomène soit constaté, la responsabilité en revient au gouvernement. Le gouvernement assume sa responsabilité devant l’Assemblée nationale et s’engage à faire mieux dans les temps à venir», a-t-il déclaré.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê donne des explications supplémentaires aux députés sur différents problèmes.
Photo : Phuong Hoa/CVN

Le Premier ministre a également demandé aux ministères, aux secteurs et aux localités de continuer de prendre des arrêtés et des circulaires sur l’investissement privé, les adjudications de marché de construction, le renforcement de la répartition des tâches avec les localités, l’intensification de la discipline et de l’ordre, l’amélioration de la responsabilité des chefs des organes et des fonctionnaires, ainsi que de la moralité des cadres, a affirmé le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê.

Ce dernier a annoncé que le Premier ministre a également donné des instructions pour le renforcement des inspections, des contrôles et des audits, des sanctions disciplinaires à l'encontre des cadres d’état-major qui provoquent des lenteurs ou des retards dans le décaissement des fonds ou auteurs d'actes illégaux dans l’utilisation des fonds publics.

En conclusion de la séance d’interpellations du ministère du Plan et de l’Investissement, la présidente de l’AN Nguyên Thi Kim Ngân a reconnu les résultats obtenus ces derniers temps, mais a indiqué les points à régler dont la ventilation trop lente des fonds d’investissement de moyen terme, et des formalités d’investissement encore trop complexe.

Mme Kim Ngân a demandé au gouvernement, au ministre du Plan et de l’Investissement, et à d’autres ministres, de recevoir les opinions des députés, d'avancer les mesures propres à résoudre les problèmes relevés, ainsi qu'à assurer la simplification des formalités et le le rythme de projets…

En 2017, les ministères et secteurs mettent en œuvre plusieurs mesures pour faire du développement du secteur économique privé une force motrice importante de l’économie nationale, conformément aux options du Parti et de l’État.

Les organes doivent continuer de multiplier les formes d’investissement pour mobiliser davantage de capitaux dans le secteur privé et à l'étranger, utiliser plus efficacement les capitaux issus des aides publiques au développement et des obligations gouvernementales émises.

Le gouvernement, le ministère du Plan et de l’Investissement et des ministères concernés doivent perfectionner le cadre juridique du développement d'un marché de fonds, intensifier les réformes administratives, renforcer les inspection et les contrôles sur le respect de la loi sur l’investissement public, et lutter contre les pertes dans la réalisation des investissements publics, a souligné la présidente de l’AN, Nguyên Thi Kim Ngân.

Hai Vu-VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le premier musée privé sur la photographie au Vietnam

Hai Phong, la ville des flamboyants Hai Phong est une ville portuaire du Nord et la troisième agglomération du pays après Hô Chi Minh-Ville et Hanoï. Depuis longtemps, elle est surnommée la «Ville des flamboyants».