19/10/2016 00:45
Depuis dix ans, le modèle de production agricole organique ne cesse de s’étendre dans le delta du Mékong. 
>>Des jardins biologiques en plein cœur de Hô Chi Minh-Ville

Culture organique à la Société par actions d’Ecofarm, à Kiên Giang (Sud).

La Société par actions de production et de commerce de Viên Phu, province de Cà Mau, est considérée comme la pionnière dans la production agricole organique, avec plusieurs variétés de riz parfumé de couleurs noire, violette, rouge et blanche et de riz Gaba, la plupart accréditées par l’organisation Control Union des Pays-Bas et par les Départements de l’agriculture des États-Unis et de l’Europe.

Sur 320 ha, pour un investissement initial de plus de 70 milliards de dôngs, Viên Phu est capable de produire des milliers de tonnes de riz chaque année, exportées vers l’Union européenne, le Royaume Uni, la Russie, le Canada ou Singapour.

En outre, différents légumes verts et boissons issus des techniques culturales organiques sont présents dans presque tous les supermarchés et les chaînes de distribution dans le Sud.

Selon Vo Minh Khai, directeur de la société Viên Phu, dans les années à venir, le riz organique suscitera une révolution chez les consommateurs. Il est sûr qu’à ce moment-là, la demande dépassera l’offre. Viên Phu s’oriente vers le transfert de technologies et  prévoit d’augmenter de plus de 4.000 ha la surface de riziculture organique sous forme de coopération avec les paysans.

Crédibilité des variétés de riz de Lôc Troi

Une autre entreprise à ajouter à la liste, c’est le groupe Lôc Troi, dont le nom est dérivé de la Société par actions de protection des végétaux d’An Giang. Depuis 2011, Lôc Troi met sur le marché deux variétés de riz organique : Hat Ngoc Troi (Jade de Dieu), destiné au marché domestique, et VB Rice, au marché étranger.

Entre 2011 et 2015, Lôc Troi en a produit respectivement 11.000 tonnes et 118.000 tonnes. La marque "Hat Ngoc Troi" est présente dans une soixantaine de marchés et dans plus de 200 points de distribution dans l’ensemble du pays.

Le volume d’exportation du riz VB Rice est passé de 1.000 tonnes en 2011 à 131.000 tonnes en 2015. Il est expédié vers 36 pays.

Certaines variétés de riz de Lôc Troi sont également vendues sur le célèbre site internet Alibaba.

Lôc Troi a mobilisé la participation de plus de 40.000 paysans dans cette chaîne de production organique et investi dans un centre de recherche agricole au service de l’amélioration et de l’augmentation qualitative de ses produits.

D'après Huynh Van Thon, président et directeur général du groupe Lôc Troi, «la philosophie de développement de l’entreprise repose sur trois qualités : sentiment, crédibilité et confiance».

Difficultés persistantes et mesures à prendre

Cependant, les investisseurs en la matière font face à différentes difficultés dont un coût d’investissement bien supérieur à celui des produits traditionnels et des mécanismes d’exportation inadéquats.

Les consommateurs vietnamiens ne reconnaissent pas suffisamment la valeur nutritive des produits organiques.

Ainsi, après quinze ans d’activité, la société Viên Phu risque de revendre ses projets en raison d’un manque de capital d’investissement, de procédures d’exportation complexes et d’une instabilité de l’offre.

Selon Vo Minh Khai, directeur de la société Viên Phu, les politiques et mécanismes gouvernementaux n’arrivent pas à encourager les investisseurs et sa société peine à étendre son envergure de production.

Partageant ces difficultés, un représentant du réseau de distribution de produits organiques Organica souligne aussi que les consommateurs vietnamiens ignorent ou ne reconnaissent pas suffisamment la valeur nutritive des produits organiques, aussi les débouchés à l’intérieur du pays restent-ils limités.

Autre obstacle : le manque de cadre juridique concernant les critères d’évaluation définis par les organismes compétents nationaux qui correspondent aux normes exigées par les pays importateurs.

D'après Pham Phuong Thao, directrice exécutive d’Organica, son entreprise a fondé une ferme de production organique en 2011. La vente des produits était difficile compte tenu de l’absence d’organismes compétents capables de certifier ses produits et jusqu’en 2015, son entreprise devait chercher des organisations étrangères pour le faire.

Afin de résoudre ce problème, le Dr Lê Van Hung, directeur adjoint du centre Recem, relevant de l’Association des producteurs agricoles organiques du Vietnam, a demandé aux organismes compétents de promulguer dans les plus brefs délais des règlements permettant de certifier les origines et d’attester les différents produits.
 
Texte et photos : Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.