20/04/2017 23:46
Le Vietnam salue le jugement rendu le 18 avril par le Tribunal international selon lequel le groupe chimique américain Monsanto a porté durablement atteinte à la santé et à l’environnement au Vietnam.
>>Monsanto accusée d’«écocide» par un tribunal international
>>Argenpress : dioxine, un crime contre le peuple vietnamien

La Cour internationale de La Haye a accusé Monsanto d'"écocide".
Photo : Greenpeace/CVN
 
Ça fait plus de 40 ans depuis la fin de la guerre américaine au Vietnam, les conséquences restent lourdes, a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Mme Lê Thi Thu Hang, lors d’une conférence de presse périodique le 20 avril à Hanoi, appelant la firme américaine à respecter  l’avis «consultatif» du tribunal et à prendre rapidement des mesures concrètes pour contribuer à résoudre les conséquences de l’agent orange/dioxine au Vietnam. 

Mme Lê Thi Thu Hang a aussi déclaré que le Vietnam féliciterait les efforts des États-Unis dans la réparation des dommages de guerre, en ce qui concerne l’agent orange a fortiori. 

Elle a déclaré que les entreprises américaines et Monsanto en particulier doivent être responsables d'aider à surmonter les conséquences de l'agent orange/ dioxine au Vietnam. 

Six mois après le procès citoyen intenté au géant américain de l’agrochimie Monsanto, les juges ont rendu, mardi 18 avril, un «avis consultatif» dans lequel ils demandent la reconnaissance de l’écocide en droit international. 

Les conclusions du Tribunal international Monsanto sont sans appel. La compagnie américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles a été reconnue coupable de pratiques portant atteinte à de nombreux droits humains. 

Elle était accusée de crimes contre l’Humanité et d’écocide, se voyant notamment reprocher la commercialisation de produits toxiques ayant causé la mort de milliers de personnes, comme les polychlorobiphényles (PCB), le glyphosate – utilisé dans des herbicides comme le Roundup commercialisé par la multinationale –, ou encore l’acide 2,4,5-trichlorophénoxyacétique, ou «agent orange», un défoliant épandu par avion par l’armée américaine durant la guerre du Vietnam.

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Hô Chi Minh-Ville, l’une des plus belles villes d’Asie Selon le magazine Condé Nast Traveler, plus de 10 villes en Asie, dont Hô Chi Minh-Ville classée 7e, ont dépassé des destinations célèbres comme New York, Londres et Paris pour entrer dans la liste des plus beaux endroits du monde.