19/10/2016 12:02
La présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, a pris ses distances avec Robert Ménard estimant qu'il est "un maire indépendant et libre" interrogée mardi 18 octobre sur RFI sur une campagne d'affichage hostile aux migrants lancée par le maire de Béziers.

>>La barrière antimigrants sera installée d'ici fin août en Hongrie

Les affiches anti-migrants réalisées et affichées par la municipalité de Béziers proche du FN le 12 octobre. Photo : AFP/VNA/CVN


Interrogée sur cette campagne d'affichage, qui fait l'objet d'une enquête ouverte par le parquet, Marine Le Pen a répondu: "Je n'ai pas à valider ou à ne pas valider, M. Ménard n'est pas un maire FN. Il a été élu en étant soutenu par le FN, par aussi le parti de Dupont-Aignan, il est un maire indépendant et libre", a-t-elle dit.

"Moi j'ai toujours considéré que tout ce qui pouvait laisser penser que l'on pourrait reprocher à titre individuel aux immigrés de venir est malvenu, pour une raison très simple c'est qu'en fait la responsabilité de leur venue c'est la responsabilité des dirigeants politiques de la France", a-t-elle dit. "C'est à eux qu'il faut reprocher cette politique", a-t-elle ajouté.

La semaine dernière, une enquête a été ouverte après la campagne d'affichage hostile aux migrants lancée à Béziers par son maire d'extrême droite Robert Ménard. Sur les affiches, on peut lire: "Ça y est ils arrivent... Les migrants dans notre centre-ville". La photo, représentant des hommes de dos devant la cathédrale Saint-Nazaire de la ville, est surmontée de la phrase: "L’État nous les impose".


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Il est temps d’aller admirer les fleurs au Nord-Ouest Novembre est le mois idéal pour se rendre dans la région Nord-Ouest afin d’admirer des floraisons spectaculaires, surtout celles de sarrasins, de crucifères et de tournesols mexicains. En route!