14/03/2017 19:18
L’Administration de l’aviation civile du Vietnam et le ministère des Transports et des Communication ont reçu, le 7 décembre 2016, les neuf plans en perspective de l’aéroport de Long Thành dans la province de Dông Nai (Sud), qui sera terminée en 2025. Trois plans sont sélectionnés au début de ce mois-ci pour la dernière phrase, le N°7 étant le favori.
>>Un groupe américain étudie le projet d'aéroport international de Long Thành
>>Mesures susceptibles de réduire les surcharges des aéroports
>>Trois plans de l'aéroport international de Long Thành soumis pour décision

Plan en perspective No7 sélectionné par le jury pour rapport au ministère des Transports et des Communications.
Photo : Internet/CVN

Le 3 mars, l’Administration de l’aviation civile du Vietnam (AACV) a proposé au ministère des Transports et des Communications de sélectionner le plan en perspective No7 de l’aéroport de Long Thành, dans la province de Dông Nai (Sud), qui représente une feuille pannée, trait particulier du delta du Mékong.

Selon l’AACV, ce plan a gagné tous les suffrages grâce à son architecture particulièrement régionale. Il répond en outre aux besoins de modernité en termes d’emploi d’espaces verts à l’intérieur comme à l’extérieur de l’aéroport, en insistant la conformité des centres commerciaux et des halls d’attente. Il emploie également des matériaux évolués permettant économie et diminution des phases de la construction. L’ameublement et la décoration répondent aussi aux critères d’utilité, de solidité et d’esthétique, comme dans les aéroports du monde.

Cependant, le jury a souligné quelques faiblesses, notamment le coût du toit de l’aéroport représentant des feuilles pannées, en raison de la nécessité de recourir à un système de drainage complexe et ultramoderne.

Les deux autres finalistes

Plan en perspective No3, inspiré d’une fleur du lotus.
Photo : Internet/CVN

Les deux autres plans finalistes ont été bien appréciés du jury comme des architectes. Le No3 s’inspire d’une fleur de lotus, et emploie des méthodes contemporaines de tramage qui permettent de donner de la délicatesse au tout. Même si ce plan recourt à des matériaux et des structures moins couteux, il n’a pas emporté assez de votes du jury du fait du peu de différences architecturales avec le plan No7.

Quant au plan No4, il a suscité l’attention du jury. Recourant à la simplicité, ce plan emploie le bambou pour la décoration intérieure, ainsi que des solutions de recyclage des eaux usées et d’utilisation d’énergies vertes, toutes respectueuses de l’environnement. Le jury a particulièrement apprécié cette idée novatrice, mais a douté quelque peu de sa faisabilité puisqu’une telle utilisation au bambou n’a fait d’aucune recherche dans le monde entier, et son recours massif est inédit à ce jour.

«Il faut considérer que l’aéroport de Long Thành sera notre construction nationale du siècle. Il sera le symbole d’un pays en voie de modernisation, donc il ne faut pas rester attaché entièrement aux traditions, partage l’architecte Pham Thanh Tùng, vice-président de l’Association des architectes du Vietnam. L’identité que l’on recherche sera, en fait, la pratique et l’adaptation aux besoins des futurs usagers», insiste-t-il.

Le dernier mot revient au ministère

Le centre commercial en zone duty free, décoré de bambous, selon le plan en perspective No4.
Photo : Internet/CVN

D’après Dô Tât Binh, directeur adjoint de l’AACV, les trois plans en perspective finalistes ont des points forts en termes de techniques de construction comme d’urbanisme local. Pourtant, l’AACV et le jury se sont accordés pour sélectionner le No7. «L’AACV va guider l’entrepreneur dans l’élaboration d’un rapport d’étude de faisabilité», insiste-t-elle dans son rapport au ministère des Transports et des Communications.

«Les plans No3 et No7 ont beaucoup de ressemblance, et, au départ, le jury a plutôt préféré le No3, indique Trân Ngoc Hùng, président de l’Association générale de construction du Vietnam. Ce ne sont que des maquettes et des plans en perspective. Le choix appartient au ministère», confirme-t-il.

La province de Dông Nai a commencé les premières phases de la libération du foncier. Les administrations régionales viennent de recevoir l’autorisation pour l’expropriation des terrains et l’indemnisation de leurs anciens propriétaires. Les deux centres de relogement de Lôc An et Binh Son seront achevés dès cette année 2017 pour les 4.000 personnes concernées. La province attend néanmoins les études de faisabilité en vue d’accélérer le processus.
 
Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Le Vietnam au Salon voyages et vacances d’Ottawa L'ambassade du Vietnam au Canada a participé au 23e Salon voyages et vacances d'Ottawa, les 25 et 26 mars, dans la capitale canadienne.