21/04/2017 17:38
Des entreprises américaines et indonésiennes ont signé des accords évalués à plus de 10 milliards de dollars, a annoncé vendredi 21 avril à Jakarta le vice-président américain, Mike Pence, qui espère à l'avenir "faire tomber" les barrières douanières avec la première économie d'Asie du Sud-Est.
>>L'Indonésie ratifie l'accord EEZ avec les Philippines
>>Indonésie et France s’engagent à renforcer leur coopération

Le vice-président américain Mike Pence (gauche), discute avec le président indonésien Joko Widodo (d), entourés de leurs épouses, à Jakarta, le 20 avril.
Photo : AFP/VNA/CVN

Parmi ces entreprises figurent le géant pétrolier ExxonMobil, qui va commercialiser du gaz naturel liquéfié, General Electric, qui va fournir de la technologie aux centrales électriques indonésiennes, et le groupe aéronautique Lookheed Martin, signataire d'un accord sur des opérations de mise à jour de chasseurs F-16.

"Ces accords représentent un enthousiasme palpable que ressentent les entreprises américaines pour les opportunités en Indonésie", a déclaré M. Pence, au deuxième et dernier jour de sa visite en Indonésie, dans le cadre d'une tournée en Asie-Pacifique.

Lors d'une rencontre dans un hôtel de Jakarta vendredi 21 avril, M. Pence a indiqué à des chefs d'entreprise que lui et le président indonésien Joko Widodo avaient abordé la veille "avec franchise et beaucoup de respect" la manière d'améliorer l'accès des sociétés américaines au marché indonésien.

Les États-Unis cherchent à "faire tomber les barrières" douanières pour les exportateurs américains qui veulent pénétrer sur le marché indonésien, avait déclaré M. Pence à l'issue de ses entretiens jeudi avec M. Widodo.

L'Indonésie, pays émergent de 255 millions d'habitants qui enregistre depuis plusieurs années des taux de croissance autour de 5%, est très prisée par les investisseurs étrangers.

Mais l'archipel est réputé difficile pour les affaires en raison de politiques nationalistes, d'une bureaucratie complexe et de problèmes de corruption.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.