24/11/2016 11:31
Voici l'agenda de quelques événements culturels qui ont lieu au Théâtre de la Jeunesse, au 11, Ngô Thi Nhâm (Hanoï), et à L'Espace - Institut français de Hanoï, au 24, rue Tràng Tiên.

* ARTS DE LA SCÈNE
 
Concert de rock : Grand Blanc

Lauréat du Fair 2016, le groupe electro-pop Grand Blanc, originaire de Metz, qui chante en français une poésie ténébreuse que les festivals en France s’arrachent, est en tournée en Asie et s’arrête à Hanoï !

 

Grand Blanc joue un rock crescendo aux mélodies haletantes, «quelque part entre Joy Division et Alain Bachung» (Le Monde). Il s’est taillé un costume à son exacte mesure, évitant, d’un côté le sur-référencement à Bashung à qui certes il fait penser mais sans une once de copie, et de l’autre côté, une trop grande proximité avec des projets récents comme La Femme, ou Feu! Chatterton.

Grand Blanc est unique. Les chansons «topographiques» de Grand Blanc, selon les propres termes du groupe, ressemblent à des villes, avec des recoins sombres, des silhouettes en mouvement et un flux continu de bruits disparates. Une chanson de Grand Blanc, c’est donc «un microcosme où les paysages mentaux s’entremêlent, frictionnent et finissent par créer une matière musicale singulière. En ressort à chaque fois un brouillard synthétique où chaque nuance de noir est traversée par des fulgurances mélodiques». (Les Inrockuptibles).

Benoît David : Guitare, voix lead
Camille Delvecchio : Synth Nord, voix back
Luc Wagner : Roland SPD-X, synth studiologic
Vincent Corbel : Basse

Le 3 décembre à 20h00 au Théâtre de la Jeunesse
Entrée gratuite.
 
Concert de jazz : Samy Thiébault

Diplômé du prestigieux Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Samy Thiébault, «Coltranien au meilleur sens du terme» (Le nouvel Observateur), Top 5 des meilleurs albums jazz & World 2007 (Les Inrockuptibles), conquiert en quelques années une renommée internationale.

 

Samy Thiébault a consacré l’année 2016 au projet «Wild Songs» : un travail de fond sur de nouvelles compositions du saxophoniste pour son quartet, centrées autour de l’urgence et de la nécessité de la «mélodie», compris comme rapport nécessaire et libérateur à la musique. Une relecture personnelle et moderne du Blues, compris comme chant, ouverture et métissage à l’autre. Ce travail a été réalisé en partenariat avec l’Espace Carpeaux à Courbevoie, où le quartet était en résidence toute l’année. Sa tournée en Asie sera donc pour lui l’occasion de présenter les nouvelles compositions de son album, «Wild Songs», sorti en octobre 2016.

Samy Thiébault : Saxophone ténor, Flûtes, Darbouka, compositions & arrangements
Adrien Chicot : Piano, Fender Rhodes
Sylvain Romano : Contrebasse
Philippe Soirat : Batterie

Le 26 novembre à 20h00 au Théâtre de la Jeunesse
Entrée gratuite.
 
* ARTS VISUELS
 
Introspective 1996/2016 «Ce n’est qu’une impression»

Exposition-Installation
Prix Ferro Insight 2000 Alfred Bullermann, Congrès mondial de Métallurgie.

En 1996, la photographie numérique apparaît et les images commencent leur irrésistible invasion du réel. Cette révolution métaphysique entraîne Laurent Barnavon dans une analyse de la tautologie contemporaine des images. Et, à partir du pliage et d’études géométriques, il développe une pratique singulière de sculpteur et de photographe.

 


En 2016, il choisit Hanoï et le Vietnam pour présenter en avant-première une recherche qu’il développe maintenant depuis 15 ans. Laurent Barnavon est captivé par les techniques d’art asiatique dans lesquelles il évolue depuis sa tendre enfance, passée en grande partie au cœur d’une famille vietnamienne. Il fait ses études d’art conceptuel à la Villa Arson où il obtient son diplôme, avant de s’envoler pour six années de bénévolat entre l’Asie et l’Europe avec pour base la Fondation de Maître Michelangelo Pistoletto, à Biella, en Italie. Cette expérience interculturelle lui permet d’approfondir sa technique par la rencontre avec d’autres créateurs talentueux.

Fasciné par l’évolution de l’humanité et son passage de l’âge du bronze à l’âge du fer, il poursuit, en parallèle, des recherches personnelles dédiées à la connaissance et à la préservation de l’héritage ancestral de la métallurgie. Il s’adapte et continue de repousser ses limites de création, en conservant à la fois sa rigueur et sa liberté de mouvement et d’expression, tâchant d’«expérimenter une liberté d’exploration très ouverte pour découvrir, se découvrir».

Exposition : du 10 novembre au  11 décembre à L'Espace
Entrée libre.

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
À L'Espace [03/12/2016 19:00]
CGV Cinema [01/12/2016 11:12]
CGV Cinema [24/11/2016 10:58]
À L'Espace [17/11/2016 11:04]
À L'Espace [12/11/2016 08:28]
À L'Espace [05/11/2016 09:32]
CGV Cinema [05/11/2016 03:14]
CGV Cinema [30/10/2016 07:08]
À L'Espace [23/10/2016 08:26]
CGV Cinema [22/10/2016 07:23]
À L'Espace [15/10/2016 08:08]
CGV Cinema [15/10/2016 06:29]
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.