27/01/2017 09:19
Le Vietnam a vécu des moments magiques, que ce soit pendant les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques de Rio, ou la Coupe du monde de futsal. Si le chemin est encore long afin d’inscrire ces résultats dans la durée, il est l’heure de savourer.
>>Les dix grands faits d’armes du sport vietnamien 2016
>>Hoàng Xuân Vinh élu meilleur sportif vietnamien de 2016

Hoàng Xuân Vinh restera dans l’histoire comme le premier médaillé d’or olympique du pays. Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

L’année 2016 restera une année référence pour le sport vietnamien au regard des performances impressionnantes réalisées par nos athlètes au plus haut niveau international. Pour une délégation sportive qui traîne une réputation d’être incapable de réussir ne serait-ce qu’en Asie et Asie du Sud-Est, le fait de briller sur la scène mondiale est un moteur très important pour les générations qui viennent.

Une médaille d’or historique

Le tireur Hoàng Xuân Vinh a entamé - et de quelle manière ! - la moisson 2016 du sport vietnamien, avec un titre olympique, une grande première, au tir au pistolet à 10 m, à Rio De Janeiro (Brésil). Et en bonus, l’argent au tir à 50 m, toujours au pistolet.

«La médaille d’or olympique de Hoàng Xuân Vinh est un bien inestimable pour le sport vietnamien. C’est le rêve de plusieurs générations de sportifs, de tous les entraîneurs et de tous les professionnels ! Cette médaille comble de joie tous les sportifs vietnamiens et rehausse la position du sport vietnamien sur la scène mondiale», s’est exclamé Hoàng Vinh Giang, vice-président permanent du Comité olympique vietnamien.

Lê Van Công (centre) a été le grand artisan des fabuleux résultats du handisport vietnamien.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Inspirée par les performances du tireur Hoàng Xuân Vinh, la délégation vietnamienne handisport a elle aussi obtenu d’excellents résultats aux Jeux paralympiques 2016, toujours dans la somptueuse cité brésilienne, avec une médaille d’or, une d’agent et deux de bronze. Concrètement, le dynamophile (force athlétique) Lê Van Công a décroché le 9 septembre dernier la première médaille d’or. En soulevant 183 kg au développé-couché, il a également battu le record du monde dans la catégorie des moins de 49 kg. La première médaille du Vietnam depuis sa première participation à ces jeux en 2000, à Sydney (Australie).

Après Lê Van Công, Dang Thi Linh Phuong a décroché le bronze, toujours en force athlétique, mais chez les femmes dans la catégorie des moins de 50 kg. En finale du 50 m nage libre messieurs (catégorie S5), le paranageur numéro 1 du Vietnam, Vo Thanh Tùng, a remporté le 13 septembre l’argent avec un temps de 33’94’’. En athlétisme, le lanceur de javelot Cao Ngoc Hùng a empoché le même jour une médaille de bronze dans la catégorie F57 avec un jet mesuré à 42,96 m.

Et le football dans tout cela ?

L’équipe nationale U19 a réussi à se qualifier pour la Coupe du monde U20 de 2017 en Corée du Sud.
Photo : Quôc Khanh/VNA/CVN

La sélection vietnamienne de futsal (foot en salle) a fait parler d’elle en battant mi-février le Japon en quarts de finale du Championnat d’Asie 2016 disputé à Tachkent (Ouzbékistan). Une victoire qui l’a propulsée également à la Coupe du monde organisée entre le 10 septembre et le 1er octobre 2016 en Colombie. Une première dans l’histoire du football vietnamien. Et l’équipe a ravi ses supporters en se qualifiant pour les huitièmes de finale, avant de s’incliner sèchement devant un adversaire plus fort, la Russie. Pas de quoi rougir cependant, d’autant qu’elle est rentrée au pays avec le prix du fair-play.

Le Onze national masculin des moins de 19 ans (U19) a, lui, décroché son billet pour la Coupe du monde U20 de 2017 en Corée du Sud, après avoir battu l’équipe de Bahreïn en quarts de finale du Championnat d’Asie de football des moins de 19 ans.

«Le sport vietnamien a obtenu de bons résultats, reconnus par toute la population. Il faut s’en servir de référence et tirer des enseignements des compétitions internationales disputées si l’on veut que ces progrès ne soient pas un feu de paille», a souligné Nguyên Ngoc Thiên, ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme. Et d’insister : «Le secteur de la culture a ouvert une brèche dans les programmes artistiques de très haut niveau organisés à l’Opéra de Hanoï. Le secteur du tourisme est décidé à améliorer la qualité des services en vue de rendre le tourisme national plus professionnel et plus compétitif. Ainsi le secteur du sport doit-il aussi avancer, en s’orientant vers un développement dans la durée».

Selon lui, il faut privilégier les disciplines qui conviennent aux qualités physiques des Vietnamiens, sans oublier de s’appuyer sur celles olympiques dans lesquelles le pays a obtenu des succès encourageants. «C’est l’heure de réexaminer la liste des disciplines cibles bénéficiant de la politique d’investissement appliquée par les instances sportives nationales», a-t-il déclaré.

La formation et l’entraînement des meilleurs éléments dans les sports ciblés jouent un rôle crucial, en vue de leur donner les meilleures chances de remporter des médailles lors des grandes échéances internationales. Le groupe de sportifs cibles disputera toutes sortes de compétitions pour emmagasiner de l’expérience et progresser. Par ailleurs, de nombreux sportifs seront envoyés faire des stages à l’étranger dans des structures conçues pour le haut niveau, ce qui leur permettra d’exploiter pleinement leur potentiel. Prochain bilan en 2017...
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Maroc - Vietnam : Une longue amitié pas prête de s'éteindre

Le 7e festival des métiers traditionnels de Huê débute Le 7e festival des métiers traditionnels de Huê 2017 a débuté le 28 avril dans la ville de Huê, province centrale de Thua Thiên-Huê, en réunissant 327 artisans de 40 villages artisanaux et établissements à travers le pays.